Comme ça à vue de nez, je dirai qu’une société mondialisée, tout comme la matière en général, a besoin d’un peu d’homogénéité et d’un peu d’hétérogénéité, c’est-à-dire de stabilité et d’instabilité. Pour ceux qui ont suivi mes blagues, on peut remplacer l’homogénéité par l’homosexualité, et faire pareil avec hétéro.

Quand un système est à la fois stable et instable, il peut avancer, et la vie peut naitre. S’il devient trop stable, il est long, on s’ennuie, la vie n’a pas de place pour émerger, et s’il est trop instable, je dirais que c’est  l’inverse mais que ça revient au même, c’est-à-dire au totalitarisme d’Hannah Arendt.

Tout le monde veut absolument être hétérogène, s’agiter dans tous les sens même quand il n’y a rien à faire, faire deux enfants par couple alors qu’on n’arrive déjà pas à s’occuper de ceux qui sont là, bon. Le système capitaliste tourne tellement vite et à vide, qu’il ne connaît plus les règles de compétition du libéralisme, et la matière se fige parce que que tout est trop instable à force d’être stable. Ou l’inverse, comme on veut.

Si on poursuit jusqu’au bout, le monde à mon avis est devenu plat tellement les frontières n’existent plus et tellement on voyage vite d’un territoire à l’autre.

La Terre était ronde quand on voyait le soleil se coucher sur la route en allant voir les copains de l’autre côté. A présent ce n’est plus le cas, la Terre redevient plate et le ciel peut nous tomber sur la tête.

Same in English here :

On the face of it, I’d say that a globalized society, like matter in general, needs a little homogeneity and a little heterogeneity, i.e. stability and instability. For those of you who have been following my jokes, you can replace homogeneity with homosexuality, and do the same with hetero.

When a system is both stable and unstable, it can move forward, and life can be born. If it becomes too stable, it’s long, we get bored, there’s no room for life to emerge, and if it’s too unstable, I’d say it’s the opposite, but it comes back to the same thing, i.e. Hannah Arendt’s totalitarianism.

Everyone wants to be absolutely heterogeneous, to be agitated in all directions even when there’s nothing to do, to have two children per couple when we can’t even take care of those who are already here, well. The capitalist system is spinning so fast and empty that it no longer knows the competitive rules of liberalism, and matter freezes because everything is too unstable to be stable. Or the other way round, as the case may be.

If we continue to the end, the world, in my opinion, has become so flat that borders no longer exist and we travel so quickly from one territory to another.

The Earth used to be round when we saw the sun set on our way to visit our friends on the other side. Now it’s not, the Earth is flat again and the sky can fall on our heads.

Conclusion : it’s right in front of us.