Littérature : explorez le voyage dans le temps

J’ai exploré le thème du voyage dans le temps dans « Nébulo la machine à remonter le temps ». Je ne suis pas la seule. C’est même devenu un genre littéraire à part entière. Classé dans la catégorie de la science-fiction, ce style fascine certains lecteurs, dont moi. 

Le voyage dans le temps dans la littérature ?

La question de la possibilité de voyager dans le temps est évoquée dans la littérature dès le moyen-âge. En effet, dans la légende du roi Arthur, Merlin est amené à faire un tel voyage pour changer le cours des événements. William Sheakespeare évoque aussi le sujet dans « La Tempête » en 1611. C’est au XIXe siècle que la littérature en fait un sujet principal de science-fiction. L’ère moderne et les révolutions technologiques permettent d’envisager une telle possibilité avec des auteurs comme Jules Vernes qui tente d’imaginer l’avenir, et H.G.Wells qui imagine une machine à explorer le temps. C’est au XXe siècle que se développe une littérature plus intellectuelle qui s’interroge sur les paradoxes du temps.

Un thème récurrent de la science-fiction

Les plus grands auteurs de science-fiction ont pour la plupart exploré la notion de voyage dans le temps. C’est le cas de Stephen King, de René Barjavel, d’Amélie Nothomb, de Raymond Queneau ou encore d’Isaac Azimov. Même J.K Rolling, que j’admire beaucoup, fait voyager ses personnages dans le temps dans « Le Prisonnier d’Azkaban ». D’autres auteurs en ont fait une spécialité comme Connie Willis ou Guillaume Musso par exemple.

Les questionnements sur le voyage dans le temps

Depuis la théorie de la relativité, émise par Albert Einstein, la brèche des possibles est ouverte. Elle laisse entrevoir la possibilité de voyager dans le temps et d’explorer les époques pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de l’humanité. Mais les évolutions techniques et scientifiques entraînées par l’ère industrielle poussent les auteurs à se questionner sur l’impact que l’on peut avoir sur le cours des choses. C’est la naissance du paradoxe temporel. Avec la naissance de la physique quantique, on commence à voir apparaître la notion de mondes parallèles.